790 lectures

Valeur Démontrée

Nous vivons dans une société hiérarchisée par des niveaux, des grades, des positions sociales… Dès le plus jeune âge, on est jugé et puis cela continue (notes à l’école, concours, diplômes, grades dans la vie professionnelle, sportive, et même dans la recherche spirituelle !…)

Et nous-mêmes jugeons les autres…

Bref, tout se juge (que ce soit par une note ou par un pouce levé ou baissé, comme au temps des Romains, après avoir vu une vidéo sur Youtube).

Cette hiérarchie omniprésente de la société, si elle semble indispensable pour éviter l’anarchie, sur quoi repose-t-elle ? Sur une valeur, certes, mais laquelle ?

Qui n’a jamais copié sur son voisin pour obtenir une bonne note, alors qu’il n’avait pas révisé ? Ou fait appel à une connaissance pour obtenir un poste ? Alors, dans ces cas-là, peut-on vraiment parler de valeur ?

A l’inverse, lorsque l’on suit aveuglément à la lettre une morale, une doctrine, ou quelque règle établie que ce soit, et que l’on gravit les échelons automatiquement dans une société quelconque, peut-on vraiment parler de valeur, puisque l’on agit sans réfléchir en s’appuyant sur ce qui est déjà là ? Et si la règle imposée va à l’encontre de nos Convictions, doit-on, au nom de valeurs (peut-être fausses), continuer à lui obéir ?

Alors, que ce soit dans la vie quotidienne ou dans la Recherche Spiritualiste, La Valeur authentique ne peut s’appuyer ni sur des intrigues (manœuvres intéressées, en un mot « le piston » ^^), ni sur un nivellement général (fausse égalité issue du conformisme)… Seules les actions personnelles concrètes sont la preuve d’une Valeur Démontrée, et ce, quel que soit notre rôle (nécessaire) et nos grades (qui sont quand même, d’un certain point de vue, « des médailles en chocolat » ^^) dans la société.

« Grand ou petit que soit notre Rôle dans la société habituelle, on doit donc se Verticaliser intérieurement et individuellement… c’est cela l’Essentiel de l’Existence, sans lequel tout n’est que temps perdu et pauvre vanité ! » Jacques Breyer

Commentaires

1. Le mardi 14 juin 2016, 22h38 par Malag22

Coluche, ce grand Mage du Haut Rire, nous dit : « L'intelligence chez l'homme, quoiqu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'il juge !” .

Un corollaire serait que l’homme aurait toujours tendance à penser qu’il a démontré sa valeur parce qu’il juge ainsi sa propre valeur. « Juge et partie » est une porte ouverte vers la subjectivité, le manque de lucidité et le raisonnement enfantin.

Connaitre sa propre valeur est déjà un premier obstacle à surmonter, non ?

Il y a aussi cette phrase de ce grand Mage de la Haute Science : « L'Initié est, par définition, extrêmement Conciliant ; il accepte que le Courant d'Alimentation de chacun d'entre nous (pour constituer la Pyramide humaine) soit, à l'infini, complémentaire du Cheminement Spirituel d'autrui ».

Conciliation et complémentarité, certes, mais au sein d’une pyramide humaine avec une base et un sommet. Derrière cette notion de pyramide pointe donc une notion de Hiérarchie.

Mais, quel homme est capable de s’arrêter, au sein de cette pyramide, avant son seuil d’incompétence (spirituelle) ?

Dit autrement, et en paraphrasant les paroles d’une connaissance commune dans une œuvre de « jeunesse » : Qui est capable comme un Vrai Maître de s’engager à faire Assaut de Chevalier à s’'incliner devant meilleur Bretteur que lui, de se mettre à l'ordre devant les Couleurs de son Vainqueur ? Qui s’engage à ne jamais mésestimer le Pèlerin inconnu ? Qui s’engage à ne jamais en Lunaire se disant Solaire prétendre Dominer son Frère s'il Tient ce qu’il ne Tient ?

Eliphas Levi nous dit qu’une Pensée féconde est transformée en Parole ; et que toute Parole féconde est transformé en Acte.

Un autre Jacques nous dit : « Mes frères, si quelqu’un prétend avoir la foi, sans la mettre en œuvre, à quoi cela sert-il ? Sa foi peut-elle le sauver ? »

Il nous faut donc délivrer quelque chose ici-bas. L’attrait plutôt que la réclame. C’est la valeur démontrée, je tourne en rond.

Cependant, « Quand la Coupe est pleine, si Ulysse ne rentre pas à la Maison, il devient don Quichotte... et sa Science est perdue! »

Mais, qui peut prétendre à une Coupe pleine ? Au mieux, elle est pleine à notre mesure. Elle est pleine à hauteur de nos lèvres.

Je pense donc que seuls des Maîtres sont capable de démontrer leur Valeur, et au sommet de la Pyramide, seul un Archi-Maistre est Capable de se soumettre au Principe dans un non-Nobis véritable.

La Révélation se déclenche d’en-Haut. Et, analogiquement, c’est le Sommet qui démontrera sa Valeur démontrée pour déployer les trois marches de la Synarchie.

Démontrer sa valeur et reconnaître la valeur démontrée n’est qu’une douce illusion pour le commun des mortels. Les Reflets du Graal...

Et pourtant, « on doit donc se Verticaliser intérieurement et individuellement… ».

Et c’est pourquoi, la Haute Science est un chemin initiatique. La seule « chance » est donc de rencontrer un Maître qui par son Œuvre fait Autorité en nous démontrant qu’il nous dépasse et nous englobe dans sa Pensée. Tout en nous demandant de ne pas le singer, car l’Adeptat est une question d’Adaptation.

Le mot chance est à entendre au travers de ce passage du Kybalion : "Quand les oreilles de l'élève sont prêtes à entendre, c'est alors que viennent les lèvres pour les remplir de Sagesse."

2. Le lundi 4 juillet 2016, 12h32 par gabriel

Valeur démontrée... Première "initiation", provenant de mon grand-père : "écoute moi, dans la vie, il y a une chose qui t'aidera à adoucir et à comprendre ton chemin: fie toi uniquement aux Actes, jamais aux paroles, aux dires des gens. Et regarde si les actes correspondent aux dires, tu auras alors un fil conducteur..." je devais avoir une quinzaine d'année... Cela ne m'a jamais déçu.

3. Le mardi 5 juillet 2016, 10h27 par Hephaistos

Bonjour Gabriel!

Je suis bien d'accord avec toi! Je pense que dans la vie il faut se servir de sa tête et de son cœur pour réfléchir et AGIR en fonction. Sinon ce n'est que de l'intellectualisme qui ne sert à rien!

A bientôt de te relire :-)

Hephaistos

4. Le mardi 5 juillet 2016, 13h41 par Louloute du 44

Gabriel a raison, seule les actes comptes.
Un grand ami me la rabâché pendant un certain nombre d'année avant que je prenne ce principe pour acquis dans ma vie, maintenant cette valeur démontrée fait entièrement partie de mon quotidien !

5. Le mardi 5 juillet 2016, 20h45 par Linus

Bonjour,

Oui Gabriel, de grands Philosophes nous disent tous la même réflexion en ce qui concerne la valeur démontrée et c’est un des très grands principes du Sentier. Pense et Agis !... et comme une certaine Chevalerie du Moyen-âge qui le prônait comme une éthique dans la vie : Il faut réfléchir ( la tête ) et agir ( la main ) sinon nos pensées n’ont pas grande valeur !

A bientôt Gabriel, nous essayons d’aider dans nos billets quelques personnes éprises de Philosophie et d’Ésotérisme dans ce dur travail de l'initiation.

Linus

6. Le mercredi 6 juillet 2016, 19h02 par Khepri6

Bonsoir Gabriel,

Je suis d'accord avec toi! Ce sont les actes qui prouvent la Valeur. Sans les actes, il n'y a ni risque, ni erreur, ni réussite, rien à part des spéculations intellectuelles inutiles.

Ca me rappelle ce beau blason pris dans la cathédrale d'Edimbourg en Ecosse, avec cette devise "facta non verba" (des actes et non des paroles)

/blog/public/facta_non_verba.jpg

A bientôt de te lire sur le blog!

 

7. Le jeudi 7 juillet 2016, 14h27 par Myriam

Bonjour à tous et merci Gabriel en effet observer les actes aux paroles ça s'appelle de l'Intelligence Naturelle........Et bien il m'en a manqué pendant un certain nombres d'années, mais je me soigne ;-) ! je l'ai appris grâce aux expériences pas confortables du tout.

8. Le dimanche 10 juillet 2016, 16h53 par Djehouty

Bnojour Myriam,

Oui je suis bien d'accord avec toi, sans expériences vécues (même si elles sont souvent désagréables) pas de prises de conscience et de changements authentiques possibles!

A bientôt sur le blog :-)

Djehouty

 

9. Le lundi 25 juillet 2016, 09h24 par Jacques

Bonjour à tous,

On peut citer Breyer : Comprendre avant d'Agir et ensuite Agir en fonction de la Compréhension acquise !

On peut citer la franc-Maçonnerie: Faire et Laisser dire, Dire et Laisser Faire !

Il y en a encore plein d'autres comme ça. Mais la Véritable Valeur Démontrée, c'est quoi véritablement ? - Je pense sincèrement qu'un individu ayant une Véritable Valeur Démontrée ne s'en soucie même pas. Il Vit, il Agit, il ne se soucie pas de savoir ce que les autres vont penser de lui. Il fait ce qu'il a à faire, quand il doit le faire et de la manière dont il le Comprend. Le reste me semble que de l'égocentrisme. Personne n'a besoin de prouver sa valeur à quiconque. On pourrait parler de grandeur d'Ame selon son Combat.

C'est l'expérience dans son métier qui apporte la valeur à l'Artisan et non son enseigne. Pourquoi en serait-il autrement dans la vie ?

Pour moi, pauvre petit moi, mon expérience de vie, je l'acquiers par mon travail sur ma vie et dans la vie. C'est l'exercice du Libre Arbitre et du Déterminisme de chaque instant. La perfection n'est pas de ce monde, et Dieu sait que je le sais, mais ce n'est pas une raison pour laisser tomber; C'est avec les erreurs que l'on apprend le plus (...j'apprend beaucoup).

Mais pour continuer cela demande Réflexion, Compréhension et une Véritable Volonté. Alors, la Valeur Démontrée elle est pour qui, sinon pour soi-même. Comment pourrais-je savoir qu'elle est ma propre valeur ?

N'y a-t-il pas toujours quelqu'un de plus compétent lorsque l'on se compare d'un point de vue travail ?

Ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut, nous dit Hermès; Donc, je me dis que la Valeur Démontrée passe obligatoirement par le Travail. Mais quel Travail si ce n'est que celui que l'on fait sur soi-même ?

A-t-on vraiment quelque chose à prouver aux autres où devait-on se prouver à soi-même ?

A-t-on vraiment besoin de se prouver quelque chose ?

Personnellement, je ne pense pas. Ma Valeur, sans que cela ne soit nécessairement un indicateur d'élévation spirituelle, passe par de simple fait de la vie; je ressens alors, une connexion très forte avec ce qui m'entoure. Il m'arrive parfois de faire certaines expériences avec la vie, avec des animaux sauvages, avec un inconnu qui passe et tout cela me laisse bouche bée. Mais cela est-il vraiment un indicateur ?

Peut-être, mais je vois cela simplement comme un clin d'oeil que la vie me fait et qui me pousse à continuer et aller plus loin; ... jusqu'à mon dernier respire.

 

10. Le dimanche 31 juillet 2016, 18h59 par Office

Dans le Testamentum, de Jacques Breyer, "d'abord Une, ensuite Deux" sont à mon sens en relation avec le Principiel et la Relativité et "la Valeur démontrée" en relation avec "Les trois Mystères".
Vous me direz que je ne me fatigue pas, étant donné que cette "triple-Question... contient Tout".

Mais si personne n'a rien contre un "rapprochement", je vois dans le poème "Sandokai", d'un maître zen du VIIIe siècle, encore "chanté" dans les temples, aussi une belle illustration de la "Valeur démontrée":

Sandokai
L'harmonie entre la différence et l'égalité

L'esprit du grand sage de l'Inde
s'est intimement transmis d'ouest en est.
Les facultés de l'homme sont plus ou moins aiguisées,
mais la voie n'a ni patriarches du Nord ni patriarches du Sud.
La source spirituelle brille dans la lumière ;
les effluents coulent dans l'obscurité.
Saisir les choses est certainement une illusion ;
se mettre en accord avec l'identité n'est pas encore l'illumination.
Tous les objets des sens
sont en interaction et pourtant ne le sont pas.
L'interaction entraîne la solidarité.
Sans quoi chacun reste sur sa position.
Les visions varient en qualité comme en forme,
les sons sont tantôt agréables tantôt désagréables.
Dans l'obscurité, les discours raffinés et vulgaires se confondent,
dans la lumière, les phrases claires et troubles se distinguent.
Les quatre éléments retournent à leur nature
tout comme l'enfant se tourne vers sa mère.
Le feu chauffe, le vent bouge,
l'eau mouille, la terre est solide.
Œil et vision, oreille et son,
nez et odeur, langue et saveur.
Ainsi, pour tout ce qui existe,
selon ces racines-là, les feuilles se développent.
Le tronc et les branches partagent l'essence ;
noble ou vulgaire, chacun a son discours.
Dans la lumière existe l'obscurité.
Dans l'obscurité existe la lumière,
mais ne la regardez pas comme de la lumière.
La lumière et l'obscurité s'opposent
comme le pied avant et le pied arrière dans la marche.
De toutes les choses innombrables, chacune a son mérite,
exprimé selon sa fonction et sa place.
Les phénomènes existent, comme la boîte et le couvercle s'ajustent ;
le principe s'accorde, comme la rencontre de deux pointes de flèche.
Entendant les mots, comprenez le sens ;
ne créez pas vos propres normes.
Si vous ne comprenez pas la voie qui se trouve à vos pieds,
comment connaîtrez-vous le chemin sur lequel vous marchez?
La pratique n'est pas une question d'éloignement ou de proximité,
mais dans la confusion les montagnes et les rivières barrent la route.
Vous qui étudiez le mystère, je vous supplie respectueusement
de ne pas passer vainement vos jours et vos nuits.

Sekitō Kisen

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet