156 lectures

Le langage Ésotérique face au langage profane

Le langage Ésotérique face au langage profane.
Sa structure, son rôle. Comment s’en servir ?

Pour tout ésotériste sérieux, ce langage est une évidence et le seul capable de traduire les pensées de la Philosophie. Le but de ce langage est de nous faire comprendre les Lois intimes de la Nature, réaliser le pourquoi de notre d’existence et notre Destin sur cette planète.

Après ces quelques mises au point, expliquons-nous.

Dans le langage profane, une phrase exprime généralement une seule pensée, que ce soit en sens clair, métaphorique, analogique, voir imagé.

Dans le langage ésotérique, chaque mot possède x sens différents, donc chaque phrase contient également x significations diverses.

Vous me direz, pourquoi compliquer les choses alors que tous, nous cherchons à comprendre ?

  • La première raison de cette diversité d’expression tient dans le fait que « Tout est dans Tout », comme le disent les Philosophes. La construction de l’univers, dans son principe « Subtil », est comparable à la construction d’une planète ainsi qu’à la construction de l’homme etc... et ce, à l’infini. Tout est architecturé de la même manière, dans l’infiniment grand comme dans l’infiniment petit, dans le Spirituel comme dans le Matériel, « Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas... », nous dit Hermès...
    ... d’où la polyvalence obligatoire du langage ésotérique. Nous pouvons même dire que toute expression ne comportant pas plus d’une signification n’est pas de l’ésotérisme, mais tout simplement une « interprétation » d’une seule pensée de l’ésotérisme.
    Il en découle qu’il est impossible de faire un dictionnaire, lexique, glossaire ou autre ouvrage du même genre, consacré au langage ésotérique. Cela reviendrait à « couper les Ailes de l’Oiseau », comme le disait J. Breyer.
    Limiter le sens d’un mot en ésotérisme par une définition trop carrée revient à lui ôter tous les paliers d’expressions que le Philosophe avait mis dans ce mot pour nous aider à percevoir sa Pensée.
  • La deuxième raison est qu’il faut avoir le « Don des langues », c’est à dire parler au niveau de l’interlocuteur. Chacun d’entre nous, sur le Sentier, se trouve à un niveau différent. Ainsi l’ésotériste conçoit toujours son texte en ayant soins d’inclure les différents niveaux de construction de l’Univers dans le sujet qu’il se propose de traiter ainsi que la polyvalence des mots, afin que ses idées soient comprises par le plus grand nombre possible de personnes.

En réalité et particulièrement à notre époque très matérialiste, peu d’ouvrages traitent vraiment de l’ésotérisme. Si la Géométrie, les Nombres, le Symbolisme ne sont pas présents dans un texte se prétendant « ésotérique », on peut se poser la question sur la valeur de celui-ci !


Comment s’en Servir ?

  • Pour comprendre ce langage, il est tout d’abord nécessaire de faire le vide en Soi, de quitter nos préjugés de toutes sortes et de ne surtout pas « intellectualiser » ce que nous lisons. Un « berger sensible et attentif » est quelquefois plus à même de comprendre, car il n’est « encombré » d’aucune littérature à ce propos. Soyons donc simples et persévérants et tout deviendra « clair »! Il sera aussi très utile de lire ces textes à haute voix. Tôt ou tard ces conditions réunies finiront par « ouvrir le rocher ».
    Il est assez difficile de Travailler tout seul (mais ce n’est pas impossible). La confrontation de nos idées en petit groupe est toujours salutaire. C’est la raison de l’existence de certains ateliers d’Esotérisme (comme, par exemple, le Cénacle des Ateliers d'Ergonia - CAE).
  • De tous temps, des hommes « passent » pour nous aider à comprendre la Vie. Ils sont « Ici » ou bien « Ailleurs ». L’intuition nous aide à les reconnaitre et ainsi Travailler sur ce qu’ils nous ont laissé.

Je terminerai cet article par deux pensées de Jacques Breyer, Philosophe et grand ésotériste, qui nous a quittés récemment.

« L’Esotérisme détient, par définition, plusieurs sens au travers d’une même phrase. Aujourd’hui malheureusement, il est plus difficile que jadis de le faire Entendre parfaitement, puisque le langage est devenu surtout « utilitaire », au mépris trop souvent des Profondeurs du Verbe ». (J. Breyer)[1].

« Le langage Sacré s’exprime de Haut en bas et le profane de bas vers Haut. » (J. Breyer)[2].


Linus

Notes

[1] "Il faut souffrir pour être beau", p 75. Jacques Breyer. Editions Ergonia.

[2] "Le Philosophe", p18 (épuisé). Jacques Breyer. Editions Ergonia.

Commentaires

1. par Confuscient

En effet, "dans le langage ésotérique, chaque mot possède x sens différents, donc chaque phrase contient également x significations diverses" et cela correspond à la "polysémie".

Cornelius Castoriadis présente le caractère polysémique du grec archaïque dans "Figures du pensable", sixième et dernier volet de la série "Les carrefours du labyrinthe" illustré de vers d'archépoètes grecs.

Oui, tandis que la spécialisation tend vers la mort, l’ambiguïté est créatrice.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet